Le nord du Chili est connu comme étant une région de 300 000 km2 qui abrite moins de 2 millions d’habitants. Lorsqu’on parle de cette partie du Chili, ce qui nous vient en tête en premier est un endroit désertique, hostile et aride. Mais il nous cache bien des surprises. Que voir au Chili ?

Ce qu’il y a à faire dans le désert d’Atacama

Dans le désert d’Atacama, ce que les touristes préfèrent le plus c’est le fait de pouvoir dormir à la belle étoile. Ce désert s’étire d’Arica, tout au nord du Chili, jusqu’à Antofagasta à environ 600 km plus au sud. Cette région est connue comme étant la plus aride et la plus sèche du monde. Mais il y a un point positif à cela : elle possède un ciel très dégagé. Les amateurs de constellations y trouveront surement leur bonheur, il suffit juste qu’ils emportent leur télescope. Mais en cas d’oublie, plusieurs hôtels et lodges du désert d’Atacama disposent de télescopes et organisent des « nuits astronomiques » pour s’initier ou améliorer sa connaissance des astres. Par ailleurs, ce désert dispose également de nombreuses attractions géologiques si on ne parle que de la vallée de la Lune, les pénitents gelés, la Laguna Verde, etc.

Que faire à San Pedro d’Atacama ?

San Pedro d’Atacama est la principale destination touristique du nord du Chili. Il se situe à 2438 mètres d’altitude, au niveau de l’embouchure du plus grand fleuve qui draine le Salar d’Atacama. Il abrite le fameux Río Grande considéré comme la capitale archéologique du Chili et a été déclaré « Zone Traditionnelle » par les autorités. De plus, il est utile de savoir que ce village a reçu son nom des Atacameños, habitants originaires de cette zone et peuple précolombien le plus développé du Chili. Ils sont connus comme étant les premiers agriculteurs du Chili.

Que faire dans la Cordillère des Andes ?

Dans la Cordillère des Andes, il est possible de faire des randonnées en haute altitude. Mais on peut également y skier durant l’été européen (juin à octobre). Nous pouvons alors aller, par exemple, à Valle Nevado, station de ski la plus importante et la plus moderne du Chili. Pour les plus expérimentés, il leur est conseillé d’aller à Portillo, terrain de jeu des skieurs chiliens chevronnés depuis un demi-siècle. Mais il y a encore Termas de Chillan qui propose des sources d’eau chaude pour un après-ski relaxants.